Houba ! Houba ! La traduction de l’illusion de son dans la bande dessinée

houba

Mon mémoire de Master

J’ai écrit ce livre pour mon mémoire de Master à l’université de Strasbourg en 2014. Si le contenu vous intéresse sache qu’il est disponible à imprimer sur le site lulu.com pour 9,99€ :

http://www.lulu.com/content/livre-%c3%a0-couverture-souple/houba-houba/15308811


Abstract

On the premise that recent research in cognitive science has demonstrated how sounds can be perceived by the brain without any form of auditory stimulus, this research paper presents how, in the case of comic books, reading for translation frequently requires translators to employ deep reading techniques in order to discover where auditory imagery has been encoded within a source text. It is submitted that the encoding of many comic strips requires the reader to employ subvocalisation in order to retrieve, and imagine, the sounds required to accompany the text. Consequently it is proposed that a source text cannot be fully appreciated through faster, ideographic, reading techniques. The study of four contemporary comic book translations demonstrate how these reading techniques are employed in translation strategies today and how auditory coherence in the target text is affected.

Résumé

En partant du principe que les récentes recherches en sciences cognitives ont démontrées comment les sons peuvent être perçus par le cerveau sans stimulus auditif, ce mémoire présente comment, dans le cas de la bande dessinée, l’acte de traduction requiert de la part du traducteur une lecture profonde du texte-source de façon à comprendre où et comment l’imagerie auditive a été encodée. Notre proposition est que, dans de nombreuses bandes dessinées, cet encodage nécessite de la part du lecteur une subvocalisation de façon à s’approprier et à imaginer l’environnement sonore qui accompagne le texte. Par conséquent, un texte-source ne peut être pleinement apprécié si on ne met en oeuvre qu’une lecture rapide et idéographique. L’étude de quatre traductions contemporaines d’ouvrages de bande dessinée démontre à quel point ces techniques de lecture sont aujourd’hui employées dans les stratégies de traduction et comment la cohérence auditive de l’oeuvre traduite en est affectée.